Formations cliniques du Champ lacanien

Collèges de Clinique Psychanalytique

Unités cliniques

Unité clinique d'Antibes

par Carole Mitaine, Patrice Pajot, Jean-Marie Schadelle et Jean-Paul Montel

Présentation clinique, discussion et élaboration.

  • Le vendredi à 9h30
  • 11 septembre, 9 octobre, 13 novembre, 11 décembre, 15 janvier, 29 janvier, 11 mars, 22 avril, 13 mai.
  • Service du Docteur Carole Mitaine, RDC du bâtiment de psychiatrie, Centre Hospitalier d'Antibes

Unité clinique de Cannes, « l'Extime »

par Nadège Hély, Jean-Baptiste Orler avec la collaboration de Patricia Martinez et Jean-Paul Montel

Présentation clinique, discussion et élaboration.

  • Les vendredis de 13h30 à 15h30
  • 9 octobre, 11 décembre, 25 mars, 24 juin.
  • Salle de réunion du Centre psychothérapeutique de jour « l'Extime », Centre Isola Bella, 27 avenue Isola Bella, 06400, Cannes

Unité clinique de Cannes, Service de psychiatrie

par Sylvie Dubreuil-Hamdoun et Jean-Baptiste Orler

Présentation clinique, discussion et élaboration.

  • Le mercredi de 10h à 12h
  • .
  • Service de psychiatrie du Secteur 5 du Docteur Sylvie Dubreuil-Hamdoun, Salle de synthèse, service des consultations externes au rez de chaussée du bâtiment de psychiatrie Centre Hospitalier d’Antibes

Unité clinique de Draguignan

Christophe Charles, Nadège Hely, Luis Izcovich, François Morel, Muriel Mosconi, Patrice Pajot avec la participation de Martina Blatché, et Jean-Paule Montel

Présentation clinique, discussion et élaboration.

  • Les mardis de 14h00 à 16h00
  • 13 octobre, 17 novembre, 8 décembre, 12 janvier, 16 février, 8 mars, 12 avril, 10 mai, 14 juin.
  • Pôle de Santé Mentale - Responsable de Pôle : Docteur Louis Richard Fenoy, Centre Hospitalier de la Dracénie

Unité clinique de Marseille (Conception)

par Michel Leca et Muriel Mosconi

La présentation clinique est assurée par Michel Leca et Muriel Mosconi en collaboration avec le Docteur Jean-Marc Chabannes et en alternance avec l'étude des présentations cliniques de Lacan assurée par Michel Leca et Muriel Mosconi.

  • Le vendredi de 10h à 11h30
  • 13 novembre, 4 décembre, 15 janvier, 26 février, 18 mars, 29 avril, 27 mai, 10 juin.
  • Bibliothèque des services de Psychiatrie Centre, Centre Hospitalier Universitaire de la Conception, Marseille.

Unité clinique de Marseille (Ste-Marguerite)

par Simone Knebelmann, Michel Leca, François Morel, en collaboration avec Marcel Ventura

La présentation clinique est réalisée par François Morel, Michel Leca, Marcel Ventura, Jean-louis Doucet, Laura Chacon ou un invité. Responsable : François Morel.

Déroulement :

  • - de 14h15 à 15h45 : Présentation de malades
  • - de 17h à 18h15 : Séminaire théorique ou de lecture de textes (en alternance), thème : l’Autre et ses peurs.

  • Le vendredi de 14h15 à 18h15
  • 13 novembre, 4 décembre, 15 janvier, 26 février, 18 mars, 8 avril, 27 mai, 10 juin.
  • Unité clinique de Marseille (Pôle Sud) , service de Psychiatrie du Professeur Naudin, CHU Sainte-Marguerite, 274 Boulevard de Sainte-Marguerite 13009 Marseille

Unité clinique de Montfavet (Avignon)

par Jean-Jacques Gorog

La peur, l'angoisse, les crises de panique sont évoquées fréquemment lors des présentations et un questionnement précis permet souvent d'en dégager la nature réelle en même temps que ce qui la motive.

  • Le samedi de 10h à 13h
  • 3 octobre, 21 novembre, 12 décembre, 9 janvier, 31 janvier, 12 mars, 21 mai, 18 juin.
  • Espace médical, Centre hospitalier de Montfavet, 2, avenue de la Pinède 84143 Montfavet - 04 90 92 47 50

Unité clinique de Montpellier

par Géneviève Lacombe avec la collaboration de Lina Puig

Présentation clinique, discussion et élaboration.

  • Le samedi de 10h à 12h
  • 14 novembre, 5 décembre, 16 janvier, 13 février, 5 mars, 9 avril, 28 mai, 11 juin.
  • Clinique de St Clément à St Clément de Rivière

Unité clinique de Nice (Hôpital La Fontonne)

par Sylvie Dubreuil-Hamdoun, Bernard Lapinalie et Jean-Baptiste Orler

Présentation clinique, discussion et élaboration, dans le service de psychiatrie du Dr Sylvie Dubreuil-Hamdoun, Centre hospitalier d'Antibes « La Fontonne »

Entretien clinique avec un patient hospitalisé : Nous serons attentifs à faire des différences au sein des symptômes et affects présentés. Nous nous attacherons à relever ce qui a pu les déclencher et à ce qui fait la singularité de chaque cas.

  • Le mercredi matin de 10h à 12h
  • .
  • Service de psychiatrie du Dr Sylvie Dubreuil-Hamdoun, Centre hospitalier d'Antibes « La Fontonne », secteur 5 salle de synthèse, au rez de chaussée du bâtiment de psychiatrie.

Unité clinique de Toulon

par Martina Blatché, Michel Leca, François Morel, Muriel Mosconi et Patrice Pajot

Déroulement :

  • - de 9h à 10h : Atelier clinique
  • - de 10h à 11h30 présentation de malades (réalisée par François Morel, Michel Leca, Muriel Mosconi, Martina Blatche, Patrice Pajot ou autre invité), responsable : François Morel.
  • - de 11h30 à 13h: Séminaire théorique ou de lecture de textes (en alternance), avec pour thème : La peur de l’Autre, variations cliniques.

Les Samedis cliniques animés par Muriel Mosconi auront lieu les journées des 10/10/2015 et 21/05/2016, avec la présentation clinique de 10h à 12h30

  • Le vendredi de 9h à 13h ou le samedi de 10h à 13h (lors des Samedis Cliniques)
  • 10 octobre, 24 octobre, 27 novembre, 22 janvier, 4 mars, 22 avril, 21 mai, 3 juin.
  • Maison Relais Olbia Var Appartements 32 - 34, chemin du Pont de Bois, 83000 Toulon

Ateliers cliniques

Atelier clinique d'Aix-en-Provence

par Marie-Christine Billioud et Martina Blatché

A partir des situations ou questions apportées par les participants, de leur pratique clinique, cet atelier doit permettre, « au cas par cas », de mettre à l'épreuve l'éthique et les outils de la psychanalyse. Il s'agit de démontrer en quoi la clinique psychanalytique est avant tout une clinique du sujet et des modalités qu’a trouvées celui-ci pour s'arranger ou non avec l'innommable du réel avec l'innommable de son être.

  • Le vendredi de 15h30 à 16h30
  • 9 octobre, 13 novembre, 11 décembre, 15 janvier, 5 février, 11 mars, 22 avril, 20 mai, 17 juin.
  • Salle Goujoux, Centre Hospitalier Montperrin, 109, chemin du Petit, à Aix-en-Provence

Atelier clinique d'Antibes

par Carole Mitaine, Patrice Pajot,Jean-Marie Schadelle avec la participation de Jean-Paul Montel

a) Élaboration à partir de chaque présentation clinique : dans un premier temps, questionnement sur le cas, puis la présentation, discussion entre les participants au Collège, les enseignants et l'équipe soignante hospitalière.

b) Élucidation des pratiques : à partir des témoignages des participants au Collège, sur leur expérience clinique.

  • Le mardi à 21h
  • 15 septembre, 14 octobre, 17 novembre, 15 décembre, 19 janvier, 20 février, 16 mars, 25 avril, 17 mai, 14 juin.
  • Service du Docteur Carole Mitaine, psychiatrie, Centre Hospitalier d'Antibes

Atelier clinique de Cannes

par Nadège Hély avec la collaboration de Patricia Martinez et Jean-Paul Montel

L'atelier d'élucidation des pratiques permet aux participants qui le souhaitent de travailler avec les enseignants sur une étude clinique tirée de leur expérience pratique ou de la présentation clinique. Les constructions s'éclaireront des références théoriques à Freud et Lacan.

  • Le vendredi de 9h30 à 10h15
  • 18 septembre, 9 octobre, 13 novembre, 11 décembre, 22 janvier, 26 février, 25 mars, 22 avril, 27 mai, 24 juin.
  • Salle de réunion du Centre Isola Bella, 27, avenue Isola Bella, 06400 Cannes

Atelier clinique de Draguignan

par Martina Blatché, Patrice Pajot avec la participation de Jean-Paul Montel

Questionnements et élaborations à partir des présentations cliniques ou élucidation des pratiques.

  • Le mercredi de 10h à 12h
  • 16 septembre, 21 octobre, 25 novembre, 16 décembre, 20 janvier, 24 février, 16 mars, 20 avril, 18 mai, 22 juin.
  • Pôle de Santé Mentale - Responsable de Pôle : Docteur Louis Richard Fenoy - Centre Hospitalier de la Dracénie

Atelier clinique de Marseille (Conception) - Atelier 1

par Michel Leca et Muriel Mosconi

Chaque séance sera consacrée à l'étude d'un cas amené par un participant, à partir de sa pratique, d'un cas de la littérature clinique, ou de notes prises lors d'une présentation de clinique.

  • Le vendredi de 9h à 10h
  • 13 novembre, 4 décembre, 15 janvier, 26 février, 18 mars, 29 avril, 27 mai, 10 juin.
  • Bibliothèque des services de Psychiatrie Centre, Centre Hospitalier Universitaire de la Conception, Marseille.

Atelier clinique de Marseille (Conception) - Atelier 2

par Ghislaine Delahaye et Michel Leca

Chaque séance sera consacrée à l'étude d'un cas amené par un participant, à partir de sa pratique, d'un cas de la littérature clinique, ou de notes prises lors d'une présentation de clinique.

  • Le vendredi de 10h30 à 12h00
  • 20 novembre, 18 décembre, 8 janvier, 5 février, 11 mars, 1er avril, 20 mai, 3 juin.
  • Bibliothèque des services de Psychiatrie Centre, Centre Hospitalier Universitaire de la Conception, Marseille

Atelier clinique de Marseille (Pôle Sud)

responsable : François Morel

  • Le vendredi de 15h45 à 17h
  • 13 novembre, 4 décembre, 15 janvier, 26 février, 18 mars, 8 avril, 27 mai, 10 juin.
  • Unité clinique de Marseille (Pôle Sud) , service de Psychiatrie du Professeur Naudin, CHU Sainte-Marguerite, 274 Boulevard de Sainte-Marguerite 13009 Marseille

Atelier clinique de Nice

par Bernard Lapinalie et Christian Schoch

Reprise des présentations cliniques ou construction d'un cas clinique par un étudiant issu de sa pratique ou autre. (art, littérature?).

  • Le mercredi de 17h à 20h
  • 14 octobre, 18 novembre, 16 décembre, 13 janvier, 3 février, 9 mars, 20 avril, 18 mai, 15 juin.
  • C.H. Ste Marie « salle Sainte Cécile » - 87, avenue Joseph Raybaud à Nice

Atelier clinique de Toulon

par Martina Blatché, Michel Leca, François Morel et Patrice Pajot

Thème : La peur de l’Autre, variations cliniques

  • Le vendredi de 9h à 10h
  • 24 octobre, 27 novembre, 22 janvier, 4 mars, 22 avril, 3 juin.
  • Maison Relais Olbia Var Appartements 32 - 34, chemin du Pont de Bois, 83000 Toulon

Séminaires de lecture de textes

Séminaire de lecture d'Aix-en-Provence

par Martina Blatché et Christophe Charles

La phobie a intéressé Freud dès le début de ses recherches. Les élaborations à son sujet sont multiples et complexes.

Avec la publication du cas du petit Hans (1909), la phobie est devenue célèbre. Freud, plus tard en 1926, (Inhibition, Symptôme, Angoisse) fera de l'angoisse le moteur du refoulement et revisitera le cas de Hans pour démontrer que ce qui précipite Hans dans la phobie, c'est l'angoisse de castration.

Lacan dans le séminaire IV reprend l'étude de ce cas freudien et nous étudierons cette année les développements qu'il a pu faire concernant particulièrement l'articulation entre angoisse et le symptôme phobique de ce petit garçon.

Dans le Désir et son interprétation, Lacan parle d'un « point panique du sujet », celui où le sujet doit s'effacer, s'évanouir derrière un signifiant.

A-t-il, ce « point panique », un rapport avec le terme « panique » « attaque de panique » de la clinique contemporaine ?

Nous tenterons à partir de nos lectures de cerner l'enjeu, l'économie psychique et les articulations possibles entre ces trois termes, angoisse, phobie et panique.

Nous travaillerons principalement le séminaire IV (La relation d'objet) et quelques chapitres du séminaire VI (Le désir et son interprétation)

La lecture du cas du petit Hans de Freud est conseillée cet été.

  • Le vendredi de 14h30 à 15h30
  • 9 octobre, 13 novembre, 11 décembre, 15 janvier, 5 février, 11 mars, 22 avril, 20 mai, 17 juin.
  • Montperrin, 109, chemin du Petit, à Aix-en-Provence

Séminaire de lecture d'Antibes

par Carole Mitaine, Patrice Pajot, Jean-Marie Schadelle avec la collaboration de Jean-Paul Montel

Nous revisiterons des textes de Freud et de Lacan sur lesquels nous construirons nos débats du Séminaire théorique.

A titre indicatif : chez Freud : Le texte princeps : Analyse d'une phobie chez un petit garçon de 5 ans (le petit Hans), et chez Lacan :

  • Les écrits : subversion du sujet et dialectique du désir dans l'inconscient.
  • L'instance de la lettre dans l'inconscient.
  • Position de l'inconscient.
  • Les séminaires : Livre IV, la relation d'objet
  • Livre X, l'Angoisse
  • Livre XVI, d'un Autre à l'autre
  • Livre VI, le désir et son inconscient

Ainsi, les séminaires théoriques et de lecture s'étayeront l'un l'autre, dans une mise en tension des avancées de Freud et Lacan

  • Un jeudi tous les deux mois (en alternance avec les séminaires théoriques)
  • 15 novembre, 17 décembre, 4 février, 28 avril, 16 juin.
  • Hôpital Lenval, 57 avenue de la Californie, 06200 Nice

Séminaire de lecture de Cannes (Jean-Paul Montel)

par Jean-Paul Montel

Titre : Phobies et dictat du traumatisme

En suivant Lacan, pouvons-nous envisager la phobie, bien souvent transitoire chez l'enfant, telle une vigie aux avant postes qui vient circonscrire l'angoisse ?

A partir des signifiants propres au sujet, pouvons-nous l'appréhender telle sa solution paradoxale ?

Comme pour le petit Hans à quoi permet-elle de parer quand la fonction paternelle s'avère défaillante et la castration maternelle problématique pour l'enfant ?

Si elle prend valeur d'organisateur, que permet-elle alors d'organiser ? Et sur quoi vient-elle glisser ?

A partir de là, quels liens avec les paniques protéiformes d'aujourd'hui ?

Avec l'invention de nouveaux troubles de type stress post traumatique (Post traumatic stress disorder du DSM), la tragédie collective sanctuarisant le traumatisme individuel vient authentifier de la sorte le statut de victime et produit de nouveaux impératifs ?

La collectivisation du traumatisme ferait-il ainsi nouage social par défaut ?

Quelles en sont les implications au regard du trauma inaugural et de la positon du sujet ?

  • Un vendredi par mois de 10h15 à 11h00
  • 18 septembre, 9 octobre, 13 novembre, 11 décembre, 22 janvier, 26 février, 25 mars, 22 avril, 27 mai, 24 juin.
  • Salle de réunion du Centre Isola Bella, 27, avenue Isola Bella, 06400 Cannes

Séminaire de lecture de Cannes (Patricia Martinez)

par Patricia Martinez

Titre : La phobie, plaque tournante ?

En 1956-1957, dans son séminaire, La Relation d'objet, Lacan commente longuement la phobie du petit Hans dont Freud a fait grand cas. Aujourd'hui, il semble que phobie et angoisse soient souvent identifiées en tant que ce qui fait peur angoisse voire panique.

Nous suivrons Lacan lecteur d'Hélène Deutsch, dans son séminaire D'un Autre à l'autre, pour dégager la fonction de la phobie et les enjeux du sujet.

C'est à partir de là que nous réinterrogerons la place de l'objet phobique par rapport à l'angoisse et que nous interrogerons s'il y a lieu leur lien avec les paniques, aujourd'hui.

  • Un vendredi par mois de 11h00 à 11h45
  • 18 septembre, 9 octobre, 13 novembre, 11 décembre, 22 janvier, 26 février, 25 mars, 22 avril, 27 mai, 24 juin.
  • Salle de réunion du Centre Isola Bella, 27, avenue Isola Bella, 06400 Cannes

Séminaire de lecture de Draguignan

par Patrice Pajot avec la collaboration de Martina Blatché et Jean-Paul Montel

  • Le mercredi de 10h à 11h
  • 21 octobre, 16 décembre, 24 février, 20 avril, 22 juin.
  • Pôle de Santé Mentale - Responsable de Pôle : Docteur Louis Richard Fenoy - Centre Hospitalier de la Dracénie

Séminaire de lecture de Marseille

par Ghislaine Delahaye et Michel Leca

La phobie s'appuie sur un objet dont la fonction est signifiante pour parer à l'angoisse engendrée d'abord par la castration maternelle. L'angoisse, elle, n'est pas sans objet, dira Lacan. Elle implique dans son circuit un objet particulier, l'objet (a).

Qu'en est-il de la panique ?

Pour travailler ce thème, nous partirons du cas princeps de Freud, " Le Petit Hans " dans les Cinq psychanalyses et de sa relecture par J.Lacan dans le séminaire IV, " La Relation d'objet ".

Nous proposons de lire aussi:

  • - de S.Freud : dans " Inhibition, symptôme et angoisse ", le chapitre VII plus spécialement consacré à la phobie, ou aux phobies
  • - de J.Lacan :
  • - Dans le séminaire « D'un Autre à l'autre », la leçon XIX  sur « savoir, pouvoir » où Lacan commente le cas de  « l'enfant aux poules »
  • -  quelques leçons du Séminaire sur l'Angoisse

  • Le vendredi de 9h à 10h30
  • 20 novembre, 18 décembre, 8 janvier, 5 février, 11 mars, 1er avril, 20 mai, 3 juin.
  • Bibliothèque des services de Psychiatrie Centre, Centre Hospitalier Universitaire de la Conception, Marseille.

Séminaire de lecture de Nice

par Christian Schoch

La phobie a été définie par Lacan comme plaque tournante et non comme entité clinique. Nous nous appuierons sur des textes de Freud et de Lacan pour interroger la phobie comme symptôme particulier dans la névrose et pour préciser sa fonction dans la psychose.

  • Le mercredi de 17h à 20h
  • 14 octobre, 18 novembre, 16 décembre, 13 janvier, 3 février, 9 mars, 20 avril, 18 mai, 15 juin.
  • C.H.S. Sainte-Marie « salle Sainte-Cécile »

Séminaires théoriques

Séminaire théorique de d'Aix-en-Provence (Claude Mozzone)

par Claude Mozzone

Phobie et Panique sont bien de notre temps.

Ils siègent dans les médias et gagnent notre vocabulaire, nos émois et notre corps. On se demandera si le discours capitaliste favorise ces symptômes et comment ?

Ils sont aux avant-postes de l'angoisse qui est un concept psychanalytique.

L'angoisse au carrefour de toute la problématique du désir, nous renvoie à la relation d'objet, à la castration et à l'objet a.

Le séminaire X de Lacan, « L'Angoisse », sera notre fil conducteur.

  • Le vendredi de 13h30 à 14h30
  • 9 octobre, 13 novembre, 11 décembre, 15 janvier, 5 février, 11 mars, 22 avril, 20 mai, 17 juin.
  • Salle Gaujoux, Centre Hospitalier Montperrin, 109, chemin du Petit à Aix-en-Provence

Séminaire théorique de d'Aix-en-Provence (Marie-Christine Billioud et Chistophe Charles)

par Marie-Christine Billioud et Chistophe Charles

Peurs, angoisses, paniques, phobies alimentent le quotidien de tout parlêtre, affectant le corps et l'esprit et sont à l'origine de consultations médicales de passage à l'acte, et autres, et dans le meilleur des cas de consultations chez un psychanalyste.

Si nous pouvons parler des angoisses, des peurs et des paniques comme des affects, nous verrons comment la phobie prend une place particulière en tant que réponse du sujet à l'angoisse.

Nous verrons comment Freud puis Lacan lui ont donné un statut particulier : symptôme, plaque tournante, passage obligé de la névrose, mais aussi pare-angoisse comme signifiant à tout faire, solution à l'insupportable de cette rencontre avec le réel de la castration de l'Autre.

Alors que l'angoisse est un moment de vérité pour le sujet, celui d'une destitution subjective, où il cesse d'être sujet et où il s'appréhende comme objet, la phobie consiste, elle, à substituer à l'objet de l'angoisse (qui concerne ontologiquement l'être et ses conditions de désir de jouissance), un objet précis et équivoque : un signifiant.

Lacan désigne dans le séminaire Le Transfert, la phobie comme un soutien le plus « radical » du rapport du sujet au désir sous la forme de l'angoisse, pas de désir sans angoisse et le symptôme phobique en serait l'indice.

Il ne s'agira donc en aucun cas, pour un psychanalyste lacanien de faire taire ce point de vérité pour chaque sujet de son rapport au désir et à sa jouissance singulière, par une rééducation normative et adaptative et par l'absorption d'anxiolytiques, mais de lui permettre de développer par la cure, un savoir sur cette vérité inavouable, toujours singulière et à découvrir au un par un.

En quoi une psychanalyse orientée par l'enseignement de Freud et de Lacan se différencie-t-elle des autres thérapie actuellement proposées aux sujets souffrant de phobie et de ce que l'on nomme aujourd'hui attaques de panique ?

  • Bibliographie
  • Freud : Analyse d'une phobie chez un petit garçon de 5 ans : le petit Hans dans les 5 psychanalyses ; Inhibition, symptôme, angoisse
  • Lacan : séminaire IV la relation d'objet ; séminaire VI le désir et son interprétation ; séminaire VIII le transfert ; séminaire X l'angoisse ; séminaire XVI d'un Autre à l'autre.
  • Colette Soler : déclinaisons de l'angoisse : cours collège clinique de Paris 2000-2001
  • Pascal Quignard : « le sexe et l'effroi »

  • Le vendredi de 16h30 à 18h30
  • 9 octobre, 13 novembre, 11 décembre, 15 janvier, 5 février, 11 mars, 22 avril, 20 mai, 17 juin.
  • Salle Gaujoux, Centre Hospitalier Montperrin, 109, chemin du Petit à Aix-en-Provence

Séminaire théorique de d'Antibes

par Carole Mitaine, Patrice Pajot, Jean-Marie Schadelle avec la collaboration de Jean-Paul Montel

Au fil des présentations et ateliers cliniques, du Séminaire de lecture de textes, nous aurons revisité le discours psychanalytique pour le champ de l'Angoisse. En commençant par l'angoisse cernée par Freud en tant que signal de danger interne « danger vital » différencié de l'effet de la situation traumatique.

J. Lacan, avec les catégories Imaginaire, Réel, Symbolique et sa formulation conceptuelle de la subjectivation, la structure du parlêtre, notamment lors de son séminaire de l'année 1962-63, nous aura précisé cette notion de danger vital.

C'est à situer l'angoisse entre jouissance et désir avec pour chute, pour reste de l'opération subjective, ce qu'il dénomme objet petit a en tant qu'objet perdu, objet caduc cessible « pourtant plus essentiel au sujet que tout autre part de lui-même ».

J. Lacan avance que le danger en question s'avère lié au caractère de cession du moment constitutif de l'objet a. Mieux pour lui le moment où est mise en jeu la fonction de l'angoisse s'avère situé « comme antérieur à la cession de l'objet ».

Ainsi, il peut le cerner de ce qui s'avère imposé de l'empreinte symbolique « la cause de son désir, l'être humain est d'abord soumis à l'avoir produite dans un danger qu'il ignore ».

Reste aussi à retenir le constat que l'angoisse se manifeste comme se rapportant ainsi de façon complexe au désir de l'Autre. Ceci en tant que je suis à jamais l'objet cessible, l'objet d'échange, et cet objet est le principe même qui me fait désirer, qui me fait désirant d'un manque, manque qui n'est pas un manque du sujet mais défaut fait à la jouissance qui se situe au niveau de l'Autre ».

J. Lacan cerne l'angoisse de castration à partir de ce que « toute fonction du a ne se réfère qu'à la béance qui sépare au niveau sexuel le désir de la jouissance, et nous condamne à cette nécessité qui veut que pour nous la jouissance ne soit pas de nature, promise au désir. Le désir ne peut faire que d'aller à sa rencontre, et pour la rencontrer, il ne doit pas seulement comprendre, mais franchir le fantasme même qui le soutient et le construit. Voilà dit J. Lacan « ce que nous appelons angoisse de castration » ce qui l'amène à formuler : « mais pourquoi pas désir de castration ? Puisqu'au manque central qui disjoint le désir de jouissance

Là aussi un désir est suspendu dont la menace pour chacun n'est faite que de sa reconnaissance dans le désir de l'Autre.

L'autre quel qu'il soit, parait dans le fantasme, le châtrant, l'agent de la castration. Maintenant pour ce qu'il en est de la phobie, nous irons à suivre J. Lacan lorsqu'il mesure son chemin parcouru dans les 13 années qui séparent son Séminaire livre IV, la relation d'objet et le livre XVI, d'un Autre à l'autre, alors qu'il « suivait à la trace » le petit Hans sans le soutien du concept d'objet a en 1956-57.

Et en 1969, J. Lacan peut écrire que le champ de l'angoisse n'est certainement pas sans objet « à condition de bien voir que cet objet est l'enjeu même du sujet au champ du narcissisme ». Il ajoute : « c'est celui où se dévoile la vraie fonction de la phobie qui est de substituer à l'objet de l'angoisse un signifiant qui fait peur, car, au regard de l'énigme de l'angoisse, la relation signalée de danger est rassurante ».

J. Lacan avance alors : « la phobie n'est pas du tout à voir comme une entité clinique mais comme une plaque tournante, elle vire plus que communément vers les deux grands ordres de la névrose, l'hystérie et névrose obsessionnelle, elle réalise aussi bien la jonction avec la structure de la perversion » J. Lacan ajoute : « elle est bien moins une entité clinique isolable qu'une figure cliniquement illustrée, de façon éclatante sans doute, mais en des contextes infiniment divers ».

J. Lacan ouvre alors la promesse d'interroger, à partir de la phobie, la disjonction du savoir et du pouvoir et nous nous attacherons à le comprendre.

  • Un jeudi tous les deux mois (en alternance avec les séminaires de lecture)
  • 17 septembre, 19 novembre, 21 janvier, 17 mars, 19 mai.
  • Service du Docteur Carole Mitaine, psychiatrie, Centre Hospitalier d'Antibes

Séminaire théorique de Cannes

par Nadège Hély

Titre : « Le phobie, un symptôme trompeur ? »

En retraçant l'évolution conceptuelle de la phobie chez Freud, puis chez Lacan, nous dégagerons les nombreux enseignements qu'elle apporte sur l'angoisse et le symptôme.

Nous en tirerons les conséquences sur leur approche singulière par la psychanalyse et ses différences par rapport à celles des psychothérapies médico-comportementales.

  • Le vendredi de 11h45 à 12h30
  • 18 septembre, 9 octobre, 13 novembre, 11 décembre, 22 janvier, 26 février, 25 mars, 22 avril, 27 mai, 24 juin.
  • Salle de réunion du Centre Isola Bella, 27 avenue Isola Bella, 06400 Cannes

Séminaire théorique de Draguignan

par Patrice Pajot avec la collaboration de Martina Blatché et Jean-Paul Montel

  • Le mercredi de 10h à 11h
  • 16 septembre, 25 novembre, 20 janvier, 16 mars, 18 mai.
  • Pôle de Santé Mentale - Responsable de Pôle : Docteur Louis Richard Fenoy - Centre Hospitalier de la Dracénie

Séminaire théorique de Marseille

par Muriel Mosconi

Titre : «  La phobie et la psychose »

« C'est la peur qui pousse l'homme à l'analyse », dit Lacan en 1974. « Quand il lui arrive des choses, même voulues par lui, des choses qu'il ne comprend pas, l'homme a peur. Il souffre de ne pas comprendre, et petit à petit il tombe dans un état de panique. C'est la névrose. Dans la névrose hystérique, le corps devient malade de la peur d'être malade, et sans l'être en réalité. Dans la névrose obsessionnelle, la peur met dans la tête des choses bizarres, des pensées qu'on ne peut contrôler, des phobies... L'angoisse se situe au-dehors de notre corps, une peur, mais de rien. La peur de la peur en somme.» (Entretien de juin 1974 avec Emilio Granzotto pour le magazine Panorama).

La phobie apparaît donc comme une plaque tournante de la névrose. Elle constitue le paradigme du symptôme névrotique et, par sa fonction de suppléance face à la carence paternelle, que Lacan note chez le petit Hans, elle ouvre la question de son rapport au sinthome psychotique, dont Lacan trouve le paradigme chez Joyce.

Par ailleurs, la nosographie contemporaine, qui noie le tranchant du réel des structures cliniques, a multiplié les références aux phobies déconnectées de la logique névrotique, comme les dites « phobies scolaires » qui évacuent la question du diagnostic de structure.

Comment remettre les diverses peurs dans la perspective des structures cliniques et de leurs différences ? Que nous apprennent la phobie et les symptômes psychotiques les uns sur les autres ?

Nous traiterons ces questions, et d'autres qui apparaitront au fil du séminaire, en nous appuyant sur le réel de la clinique et sur les textes de Freud, de Lacan et d'autres qui prennent acte de ce réel.

  • Le vendredi de 11h30 à 13h
  • 13 novembre, 4 décembre, 15 janvier, 26 février, 18 mars, 29 avril, 27 mai, 10 juin.
  • Bibliothèque des services de Psychiatrie Centre, Centre Hospitalier Universitaire de la Conception, Marseille

Séminaire théorique de Montpellier

par Géneviève Lacombe avec la collaboration de Lina Puig

Titre : « Les phobies et les paniques, aujourd'hui, dans les structures cliniques »

Doit-on distinguer, à partir de la structure, phobie d'une part et « attaque de panique » d'autre part ? Cette distinction, si elle est possible ainsi, recouvre-t-elle la question de l'identification à l'objet, médiatisée ou pas par le fantasme protecteur du réel et qui suppose le NDP, et l'identification partielle à un trait qui, elle, suppose la fonction paternelle et donc la signification phallique.

  • Le mercredi à 20h
  • 6 octobre, 4 novembre, 9 décembre, 13 janvier, 3 février, 9 mars, 13 avril, 11 mai, 15 juin.
  • Hôpital de la Colombière

Séminaire théorique de Nice

par Bernard Lapinalie

Titre : « Symptômes psychotiques, névrotiques et pervers à l'épreuve de la psychanalyse »

Nous examinerons pourquoi c'est dans cet ordre chronologique que Lacan, dans son séminaire, a choisi de traiter d'un symptôme type pour chacune de ces structures cliniques : d'abord l'hallucination verbale pour la psychose (1955/56), puis la phobie pour la névrose et le fétichisme pour la perversion (1956/57). Notre visée sera de savoir en quoi cela peut nous orienter pour différencier psychose, névrose et perversion dans une pratique quotidienne où les symptômes d'un sujet ne font pas toujours type et peuvent prêter à l'indifférenciation avec une question : quel enjeu pour la cure ?

  • Bibliographie
  • Pour Freud, principalement : « Analyse d'une phobie chez un petit garçon de 5 ans » (Le petit Hans) ? Cinq psychanalyses ? « Psychopathologie » - La naissance de la psychanalyse - Inhibition, symptôme et angoisse - Chapitre IV
  • Pour Lacan, principalement :
    • Livre IV La relation d'objet
    • Livre VI Le désir et son interprétation
    • Livre VIII Le transfert
    • Livre IX L'identification
    • Livre X L'angoisse
    • « Le résumé du séminaire L'acte analytique, rédigé par Lacan pour l'annuaire de l'Ecole pratique des Hautes Etudes »
    • Livre XXII R.S.I.
    • « Conférence à Genève sur le symptôme » - Le Bloc notes de la psychanalyse N° 5, 1985
  • Hélène Deutsch : « Un cas de phobie des poules » - La psychologie des névroses - 1970

  • Le mercredi de 17h à 20h
  • 14 octobre, 18 novembre, 16 décembre, 13 janvier, 3 février, 9 mars, 20 avril, 18 mai, 15 juin.
  • C.H.S. Sainte-Marie « service Sainte-Cécile »

Séminaire théorique de Saint-Rémy de Provence

par Jean-Jacques Gorog

Titre : « La phobie symptôme analytique et les paniques circonstancielles »

La phobie, à distinguer des paniques, permettra de poursuivre cette année sur comment entendre l'identification, au sens de Freud, telle qu'ensuite revisitée par Lacan, celle qui peut être traitée par la psychanalyse à condition d'être toujours partielle.

  • Le samedi de 15h à 17h
  • 3 octobre, 21 novembre, 12 décembre, 9 janvier, 31 janvier, 12 mars, 21 mai, 18 juin.
  • Maison Pélissier, route d'Orgon, 13210 Saint-Rémy de Provence

Séminaire théorique de Toulon

par Martina Blatché, Michel Leca, François Morel, Muriel Mosconi, Patrice Pajot et Marcel Ventura

Thème : La peur de l’Autre, variations cliniques

  • Le vendredi de 11h30 à 13h et lors des Samedis Cliniques de 14h30 à 18h
  • 24 octobre, 27 novembre, 22 janvier, 4 mars, 22 avril, 3 juin.
  • Maison Relais Olbia Var Appartements 32 0 34, chemin du Pont de Bois 83000 et à l'hôpital de la Seyne/Mer ; Salle Musset, pour les Samedis Cliniques, les 10 octobre 2015 et 20 mai 2016.